Visiteurs: 203949
Aujourd'hui: 72

ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET LÉGISLATIVES - 21 FÉVRIER 2016


Votez pour MAHAMADOU ISSOUFOU

 
Président Issoufou
Le PNDS en Images
Galerie
Facebook et PNDS
Siège du PNDS
PNDS-TARAYYA Siège


613 Avenue de l’OUA
BP 10894 Niamey
République du Niger
Tél : +227 20 74 09 50
FAX : +227 20 73 41 42



AUTRES ADRESSES

 

Réunis ce jour samedi 23 mai 2015, les partis de la majorité présidentielle, après une analyse des propos tenus par le chef de file de l’opposition, font la déclaration suivante :

CAMARADES MILITANTES ET MILITANTS DE LA MOUVANCE PRÉSIDENTIELLE,
Ce 14 mai 2015, l’opposition politique nigérienne sous le fallacieux prétexte d’assurer démocratiquement son rôle, par la voix de M. Seyni Oumarou, a tenu des propos tendancieux à l’endroit de Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat .

A cette occasion, M. Seyni Oumarou a encore raté son Rendez-vous en s’illustrant dans la désinformation et la mauvaise foi manifeste matérialisée par des allégations mensongères à l’endroit du Président de la République et de son gouvernement.

A ce réquisitoire d’un opposant aux abois terrorisé par la hantise de la perte de tout espoir d’accession au pouvoir, la majorité présidentielle, à travers la présente déclaration, se propose d’apporter les éléments de réponse qui conviennent pour la circonstance.

Aussi, avant tout propos de rétablissement de la vérité des faits, nous nous proposons de rappeler à M. Seyni Omarou que ni son rang et encore moins sa place sur l’échiquier politique ne l’autorisent à voguer si bas, tant son langage a été des plus orduriers.

En outre, nous lui rappelons par la même occasion qu’user de l’insulte et de la désinformation, ne peut qu’être l’œuvre d’une personne en manque d’arguments et de maitrise de son sujet, toutes choses qui ne nous étonnent guère devant l’immensité de la tâche du chef de file de l’opposition.

Lors de cette conférence de presse l’opposition semble avoir compris que son discours consistant à dénier toute forme de réalité aux réalisations du gouvernement n’est plus crédible. Sa stratégie a consisté à faire des amalgames, juste pour semer la confusion. C’est notamment le cas à propos des chiffres qu’elle a manipulés s’agissant des réalisations dans le secteur de l’Education nationale. Pour preuve, le chiffre de 9.609 infrastructures scolaires réalisées est bien la combinaison de 6.665 classes pour l’enseignement Primaire, 1.961 pour l’enseignement Secondaire, 901 pour l’enseignement professionnel et Technique et 82 pour l’enseignement Supérieur et non ce que de mauvaise foi M. Seyni Oumarou prétendait.

Par ailleurs, ce qui est étonnant dans le suivi et le contrôle de l’action du gouvernement par l’opposition, surtout dans le domaine éducatif, celle-ci ne fait pas cas de tous les immenses progrès réalisés sous la renaissance. Au titre de ces acquis, on peut citer l’adoption d’un curriculum pour la 1ere fois dans l’histoire du Niger. Il en est de meme :
- la réouverture des cycles de formation des professeurs des CEG à l’ENS ;
- l’ouverture d’une école normale dans chaque chef-lieu de région
-l’ouverture d’une université dans chaque chef-lieu de région ;
- le recrutement des enseignants.

Camarades militants et militantes de la mouvance présidentielles
Sur le plan sanitaire, malgré toutes les allégations mensongères de l’opposition, on doit reconnaitre au Président de la République la poursuite de la gratuité des soins, en dépit des coûts exorbitants qu’elle induit. En effet, il suffit de rappeler que cette année seulement le Gouvernement a inscrit 8 milliards de francs CFA pour le remboursement de la gratuité des soins dont 4 milliards viennent d’être libérés. Sur les quatre ans de mise en œuvre du programme de renaissance, plus de 20 milliards ont été remboursés.

Cet effort remarquable que le chef de l’opposition feint de ne pas reconnaitre s’illustre par la continuité des activités de soins dans les formations sanitaires, lesquelles ont été dotées d’ambulances auxquelles n’avait pas songé M. Seyni Omarou, lui dont les priorités sont, on le sait bien, ailleurs.

En ce qui concerne l’exécution du budget en matière de santé, nous sommes effectivement passé d’un taux de 58,10% en 2011 (et non 2009) à 52,11% en 2013 et à 69,26% en 2014. Le taux de 52,11% trouve son explication à travers la situation qu’a vécue le secteur de la santé dans l’affaire dite « GAVI » qui est une grande malversation financière survenue lorsque M. Seyni Omarou était au pouvoir, entrainant la suspension dudit financement. On aurait aimé tout de même par honnêteté intellectuelle que le chef de file de l’opposition poussât son l’analyse jusqu’en 2014 et qu’il évoquât la situation particulière de 2013.

Toujours dans le domaine de la santé, nous avons suivi le chef de file de l’opposition qui assimile l’épidémie de la méningite à une malédiction liée au régime et à la personne du Président Issoufou Mahamadou.
Mais comme notre opposition d’un genre nouveau et son chef de file sont amnésiques, nous leur rappelons l’évolution épidémiologique de cette maladie depuis ces 20 dernières années :
- 1994 : 11 838 cas dont 1 111 décès ;
- 1995 : 43 203 cas dont 3800 décès ;
- 1996 : 16 745 cas dont 1573 décès
- 2000 : 14 633 cas dont 1094 décès ;
- 2015 et à la date du 17 mai : 6 472 cas dont 447 décès.

Si la méningite est un signe de malédiction des chefs, ces chiffres indiquent clairement quels furent les chefs maudits.
En tout état de cause, le Gouvernement a courageusement fait face à l’épidémie en circonscrivant les foyers déclarés et en développant la prévention chez les populations à risque. C’est le lieu pour nous de remercier tous les partenaires dont l’appui a été inestimable pour la maîtrise de cette épidémie.

Sur le plan alimentaire, la politique des 3N permet aux populations nigériennes de produire suffisamment des denrées de qualité. A cet égard, la FAO et autres institutions internationales reconnaissent l’existence de solutions nationales à l’insécurité alimentaire ; ce qui a permis de résorber les besoins engendrés par l’afflux des réfugiés sur notre sol par le développement d’une résilience bien entretenue. Dans son incohérence et sa subjectivité, le chef de file de l’opposition affirme que l’augmentation de la production qu’il reconnait est liée à l’augmentation des superficies cultivables et non à l’assistance aux paysans à travers la mise à disposition des engrais et de l’initiative 3N.

Dans le domaine de l’hydraulique, la réalité des chiffres confirme les propos tenus par le Président de République lors du bilan de quatre années de réalisation du Programme de Renaissance. En effet, de 2011 à 2014 les réalisations suivantes ont été enregistrées :
- 7 907 nouveaux équivalents points d’eau modernes ;
- 2 613 équivalents points d’eau modernes réhabilités.

Sur la base de la programmation du Programme National d’Alimentation en Eau Potable et d’Assainissement (2011-2015), pour les 4 ans qui est de 11 000 équivalents points d’eau modernes, le taux de réalisation est effectivement de 71,88%.

Il faut noter qu’en fin 2013, le nombre d’équivalents points d'eau modernes réalisés s’élève à 6 542 au lieu de 5 587 annoncés par l’opposition. Les réalisations au terme de l’année 2014 sont de 1 365 équivalents points d’eau modernes, ce qui donne un total de 7 907 équivalents points d’eau modernes pour les 4 ans, comme annoncés par le Président de la République.

Sur le plan sécuritaire, la guerre imposée à notre pays par les terroristes a pu être circonscrite au niveau des avant-postes de sécurité installés grâce à la politique courageuse du Chef de l’Etat.
Au plus fort des attaques de Boko Haram dans la région de Diffa, l’opposition n’avait jamais daigné faire la moindre petite déclaration pour condamner cette organisation terroriste. Dans la réalité, l’opposition l’a toujours perçu comme l’allié objectif qui lui facilitera les voies de raccourci pour accéder au pouvoir avant le terme des mandats des institutions républicaines.

On se souvient qu’à l’occasion de la marche historique du 17 février 2015 en soutien à nos Forces de Défense et de Sécurité, l’opposition avait préféré distiller des fausses rumeurs d’attaques terroristes imminentes, afin de perturber la manifestation.

Par ailleurs les partis politiques de la Mouvance présidentielle se réjouissent des progrès enregistrés par le processus de l’organisation des élections programmées pour l’année prochaine qui ont permis l’installation de la CENI et la poursuite de la mise en place du fichier électoral. Ces faits montrent une fois que le chef de file de l’opposition est en déphasage avec la réalité politique de notre pays lequel avance malgré lui.

Camarades, Militantes et Militants de la Mouvance présidentielle,
Mesdames et Messieurs,

Au terme de cette déclaration, il apparaît que le bilan de mise en œuvre du Programme de Renaissance a été plus que conséquent et que la présentation tendancieuse qui en a été faite par le chef de file de l’opposition de l’opposition ne résiste pas à la réalité des chiffres.

C’est le lieu pour nous de féliciter et d’encourager le Gouvernement à poursuivre les actions de construction nationale au grand bonheur du peuple nigérien.

VIVE LE NIGER,
JE VOUS REMERCIE.

Le: 23/05/15
Meeting des Sections d’Europe Invitation à l'inscription à la liste électorale biométrique