Visiteurs: 207306
Aujourd'hui: 37

ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET LÉGISLATIVES - 21 FÉVRIER 2016


Votez pour MAHAMADOU ISSOUFOU

 
Président Issoufou
Le PNDS en Images
Galerie
Facebook et PNDS
Siège du PNDS
PNDS-TARAYYA Siège


613 Avenue de l’OUA
BP 10894 Niamey
République du Niger
Tél : +227 20 74 09 50
FAX : +227 20 73 41 42



AUTRES ADRESSES

 
Déclaration du Front pour la Défense de la Démocratie (FDD)

Les organisations de la Société Civile et Partis Politiques membres du Front pour la Défense de la Démocratie, réunies le 1er juin 2009 à l’effet d’examiner la situation politique nationale font la déclaration suivante:

• Considérant la Constitution du 9 Août 1999 ;
• Considérant l’avis N° 02 de la Cour Constitutionnelle en date du 25 Mai 2009 déclarant anticonstitutionnel le projet de référendum ;

• Considérant le message à la nation du Président de la République en date du 29 Mai 2009 annonçant l’organisation prochaine d’un référendum ayant pour objectif de lui octroyer une prolongation de mandat de trois (3) ans;

• Constatant, l’entêtement du Président de la République à organiser son référendum malgré l’avis de la Cour Constitutionnelle et en dépit de l’impossibilité légale et constitutionnelle, au risque de violer son serment coranique et commettre un acte de haute trahison ;

• Constatant le rejet pur et simple des conseils à lui prodigués par les sages de la CEDEAO sur le caractère anticonstitutionnel de son référendum et la remise en cause de la démocratie ;

• Rappelant au Président de la République qu’après le 22 décembre 2009, il n’est plus Président de la République du Niger conformément à la Constitution du 9 Août 1999 et par conséquent le traiterons comme un simple citoyen ;
Nous, Organisations de la Société Civile et Partis Politiques, regroupés au sein du FDD, très attachés à la Constitution du 9 Août 1999 et à la démocratie :

1. Attirons l’attention des chefs traditionnels sur l’impérieuse nécessité de se préserver et de respecter leur statut conformément à la tradition, aux lois et règlements de la République ;

2. Décidons d’engager des poursuites judiciaires contre les Gouverneurs et Préfets complices de cette entreprise anticonstitutionnelle ;

3. Demandons aux chefs traditionnels de s’abstenir de tout comportement anticonstitutionnel notamment le soutien au projet « Tazartché » du Président de la République.

4. Attirons l’attention des Ulémas, témoins du serment coranique du Président de la République, sur leurs obligations de l’interpeller en vue du respect par lui de cet engagement sacré;

5. Rejetons la décision irresponsable et anticonstitutionnelle du Président de la République d’organiser le référendum ;

6. Affirmons notre détermination à combattre ce projet par tous les moyens que nous autorise la Constitution du 9 Août 1999.

7. Remercions les Organisations, les Pays amis, tous les démocrates de part le monde pour leur prise de position visant à concourir à la préservation de la paix sociale et des acquis démocratiques et Républicains au Niger ;

8. Déplorons la situation survenue à Dosso et rendons en directement responsable le Président de la République ;

9. Le FDD apporte tout son soutien moral aux blessés et leur souhaite un prompt rétablissement ;

10. Exigeons la libération de tous les citoyens interpellés suite à ces évènements ;

11. Exigeons la tenue des élections législatives anticipées dans les délais imposés par la loi ;

12. Lançons un appel à toutes les militantes et les militants pour une mobilisation générale afin arrêter le processus de remise en cause de la démocratie engagé par le Président de la République sortant.

Prenons de nouveau à témoin la communauté internationale sur la poursuite de la dérive autoritaire et ses conséquences imprévisibles voulues et planifiées par le Président de la République sortant.


Fait à Niamey le 2 juin 2009


Le Front pour la Défense de la Démocratie

Le: 02/06/09
Déclaration du COMITE EXECUTIF NATIONAL Condoléances pour le décès de Moumouni Djermakoye