Visiteurs: 203949
Aujourd'hui: 72

ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET LÉGISLATIVES - 21 FÉVRIER 2016


Votez pour MAHAMADOU ISSOUFOU

 
Président Issoufou
Le PNDS en Images
Galerie
Facebook et PNDS
Siège du PNDS
PNDS-TARAYYA Siège


613 Avenue de l’OUA
BP 10894 Niamey
République du Niger
Tél : +227 20 74 09 50
FAX : +227 20 73 41 42



AUTRES ADRESSES

 
DECLARATION DE LA FEDERATION PNDS-TARAYYA DE COTE D’IVOIRE - 7 Juillet 2009

Un homme politique français a dû faire face à la colère et aux injures de tout un continent pour avoir dit en son temps que l’Afrique n’est pas mûre pour la démocratie. Mais le premier ministre Jacques Chirac savait de quoi il parlait. Son tort est de n’avoir pas exposé son idée dans les détails.

En effet, en Afrique plus qu’ailleurs, et particulièrement en matière de gouvernance politique, la notion de spécificités nationales recouvre tout son sens. Mais pour simplifier, on va dire qu’il existe aujourd’hui au moins sept catégories de pays :



1- des pays où des élections régulières sont organisées par les pouvoirs en place, une fois les mandats arrivés à terme (Mali, Ghana),.

2- des pays où des dirigeants ont voulu modifié les constitutions, mais ont dû abandonné leur projet cynique, suite aux pressions de la société civile et de l’opposition (Bénin, Nigeria),

3- des pays où des dirigeants, se croyant investis des missions divines et soutenus par des hordes d’individus (internes et externes) motivés par leurs seuls intérêts ont modifié les constitutions pour se faire réélire à volonté, devenant ainsi des Présidents à vie (Algérie, Tchad),

4- des pays dirigés par des demi-dieux où on n’organise jamais des élections, en tout cas pas du vivant des seigneurs (Libye, Swaziland),

5- des pays où la population constate qu’elle en a mare d’une gestion scabreuse au profit d’un clan et décide de mettre les dirigeants à la touche parfois violement (Madagascar),

6- des pays où un caporal rêve qu’il est chef d’Etat et renverse le pouvoir en place, quitte à légalisé le sien par la suite (Mauritanie),

7- des pays où les dirigeants, la main sur le coran ont juré de respecter et de faire respecter la constitution, au soir de leur législature, menacent la population de leur demander à eux de jouer une prolongation (chose non prévue par les règles actuelles du jeu) sinon ils vont faire un référendum (interdit aussi par la constitution) (Niger).

Monsieur le Président de la république Tandja Mamadou, cette brève présentation a pour but de vous mettre devant vos responsabilités ou plutôt de vous inviter à plus de sagesse. Vous êtes le Président de tous les nigériens et non celui de quelques voraces insatiables qui rodent autour de vous. Ceux qui s’invitent à votre table nous disent que vous êtes un visionnaire, un bâtisseur, le seul nigérien capable de faire le bonheur des nigériens. Si vous êtes immortel, nous sommes d’accord avec eux et nous vous acceptons comme notre guide éclairé, car vous êtes Dieu. Mais si vous êtes mortel c’est à dire un homme ordinaire créé par Dieu, comme le sont tous les nigériens, alors nous ne sommes pas d’accord avec eux, et, nous avons peur d’eux et de vous.

Nous ne sommes pas d’accord parce que vous n’êtes pas le plus intelligent de tous les nigériens et beaucoup d’autres nigériens ont le droit et même le devoir de se faire élire Président de la république car ils ont une ambition pour le Niger.
Nous avons peur, parce que en nous interrogeant sur notre sort une fois la prolongation terminée, nous n’avons pas de réponse. Nous ne savons pas si vous accepteriez une autre prolongation, au cas ou nous passons par l’Organisation des Nations Unis pour vous le demander. Ou alors en tant que Dieu vous avez décidé qu’il n y aura point de Niger sur la terre des hommes après 2012.

Monsieur le Président de la république, si vous êtes aimable et bienveillant à l’endroit du Niger et des nigériens, respectez votre serment et organisez des élections auxquelles vous ne prendrez pas part. Mettez votre expérience et votre clairvoyance autrement à la disposition du Niger et du monde, ils vous seront éternellement reconnaissant.

Mais à regarder de près, vous êtes dans votre rôle. Un militaire de l’ancienne école même habillé en civil, reste un militaire de l’ancienne école, c’est à dire tout sauf un démocrate. C’est comme un non touareg qui porte un accoutrement touareg pour aller dans le nord du pays, il ne sera pas pris comme un touareg par les représentants des bandits armés.

Néanmoins, vous évoluez dans une société démocratique qui garantit des droits, mais qui a ses exigences. En effet, c’est parce que la société nigérienne est démocratique que vous êtes devenu Président de la république et non à cause de vos grades dans l’armée ou des jeux des prolongations des mandats.

Si jurer sur le coran est un jeu d’enfants plaisant pour vous et vos amis de la trempe de malam el hadj Aboubacar Dan Dubai, nous vous encourageons à aller solliciter le plébiscite référendaire auprès des nigériens. N’avez vous pas dit que nous les nigériens de l’extérieur on ne votera pas parce que le pays n’a pas de moyens? Alors de deux choses l’une. Ou une âme charitable (on aimerait connaître son identité) s’est proposée de financer un référendum pour vous permettre de continuer à faire son bonheur ou bien il y a une mauvaise affectation des maigres ressources du pays. Mais pour votre gouverne, pour nous militants du PNDS-TARRAYYA de Côte d’Ivoire, le Niger de 2009 est dans la première catégorie des pays et nous entendons défendre cela vaille que vaille.

C’est pourquoi, nous demandons au camarade Président Issoufou Mahamadou, de mobiliser les militants et sympathisants du PNDS-TARRAYYA, la société civile, les députés restés dignes de la confiance de leurs électeurs, les forces de défense et de sécurité restées républicaines, pour traduire le Président de la république devant la haute cours de justice pour parjure, le jour où il va décider d’organiser un référendum sur la question de la prolongation de son mandat. Camarade Président, faites en sorte que les intérêts du Niger ne soient pas pris en otage par des associations des malfaiteurs et d’organisations criminelles. Nous vous encourageons et vous soutenons par rapport à toutes les actions que vous voudrez bien entreprendre dans ce sens. En ce qui nous concerne, nous allons entreprendre très prochainement des actions adaptées à notre statut pour faire respecter la constitution de notre pays.

Fait à Abidjan le 07 mai 2009
Pour la fédération le Président El hadj Yacoubou Oumarou Dan Gatchikay


Le: 07/07/09
Déclaration lors du Meeting a l'ambasade de Cote d'Ivoire Interpellation du Vice Président du PNDS-TARAYYA