Visiteurs: 215010
Aujourd'hui: 13

ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET LÉGISLATIVES - 21 FÉVRIER 2016


Votez pour MAHAMADOU ISSOUFOU

 
Président Issoufou
Le PNDS en Images
Galerie
Facebook et PNDS
Siège du PNDS
PNDS-TARAYYA Siège


613 Avenue de l’OUA
BP 10894 Niamey
République du Niger
Tél : +227 20 74 09 50
FAX : +227 20 73 41 42



AUTRES ADRESSES

 
Déclaration du BUREAU EXECUTIF de la SECTION de PARIS (BES/P)


Le Bureau exécutif de la Section de France s’est réuni ce jour 08-05-2009 en vue d’examiner la situation socio- politique de notre pays. A l’issue des délibérations, il en ressort la déclaration qui suit :
Après une longue et tragique période faite d’incertitude, de soubresauts et de convulsions politiques, notre pays a su grâce à la foi inébranlable de son peuple aux vertus de la démocratie et du progrès, retrouver le chemin de la stabilité politique. Ce modèle de « démocratie apaisée », cité en référence à l’échelle du continent africain est la consécration de la lutte historique des forces vives de la Nation. Le PNDS en tant qu’organisation politique a été à l’avant-garde de ce noble et titanesque combat. Sa contribution pour asseoir la stabilité des institutions de la République s’est avérée déterminante.

Hélas, c’est sans compter avec les vicissitudes de l’histoire de notre pays qui voit se dessiner sous nos yeux la résurgence des forces rétrogrades dont la philosophie est aux antipodes de la démocratie et de l’état de droit. Ce projet est une entreprise grotesque de dérives fascistes et de dictature rampante qui vise à la liquidation systématique des acquis démocratiques.

Sinon, comment comprendre qu’une bande (groupuscule) d’illuminés et de pantins en service commandé et drapés des oripeaux de “patriotes“ tentent de confisquer la légitimité populaire alors qu’ils n’exercent aucun mandat sur le plan institutionnel ? Comment comprendre le mépris affiché par les promoteurs de ce funeste projet vis-à-vis des institutions de la République qu’ils tentent de fragiliser et de saborder à dessein, à travers des menaces permanentes ?

La section de France rappelle opportunément au Président de la République qu’il a le devoir sacré de respecter et de faire respecter la Constitution. Il est également le garant de l’unité nationale, du fonctionnement régulier des pouvoirs publics et de la continuité de l’Etat (Titre III, article 35 de la Constitution).

Par ailleurs, c’est bien à la faveur de ce cadre démocratique, notamment la Constitution de la Vème République que le « chevalier blanc», « le grand Timonier » de la Nation (dont les tazartchistes chantent les louanges) a été élu Président de la République pour deux mandats successifs à l’issus d’élections libres, démocratiques et équitables en 1999 et 2004.

Considérant que l’entreprise « tazartché » est l’œuvre machiavélique d’une horde d’escrocs véreux, de laudateurs et de charlatans politiques fondée sur une connivence d’intérêts clientélistes et mafieux, au détriment des intérêts supérieurs de la Nation ;
Considérant que ce projet, quelle que soit la démarche juridique institutionnelle politique accréditée, constitue une violation flagrante de la Constitution et une atteinte grave aux fondements de la République ;

La Section de France considère que le Président de la République qui a manifestement donné sa caution aux acteurs de cette périlleuse aventure, préjudiciable à la paix civile et à la cohésion sociale, portera la lourde responsabilité des conséquences incommensurables qui en découleront sur le plan politique et social.

Les courtisans patentés du Chef de l’Etat dont ce Ministre zélé de la République, roquet stipendié du tazartché, qui découvre seulement aujourd’hui les limites de la Constitution de la Vème République apprendront à leur dépend que la coalition des démocrates et des républicain rassemblés autour du PNDS et de la société civile opposera une farouche résistance à cette tentative de déstabilisation des institutions démocratiques, porteuse de périls graves pour la République.

Tout en saluant l’engagement et le sens de responsabilité des militants, des instances et des dirigeants du parti, la section de France est disposée à engager à l’instar des autres structures, une lutte déterminée et sans concession afin de conjurer ce projet diabolique, et préserver ainsi les acquis démocratiques et le cadre républicain. Elle réaffirme son attachement aux valeurs cardinales de démocratie, de solidarité, de justice sociale et de progrès inscrites au cœur du projet du parti.

La section de France, fermement attachée aux valeurs qui fondent la démocratie et l’ordre constitutionnel, convaincue de l’issue victorieuse de cette lutte lance un vibrant appel à tous les démocrates sincères afin de mettre en échec ce projet obscur, et restaurer l’espoir d’une alternance démocratique au Niger.


Fait à Paris le 08-05-2009

SECTION DE FRANCE
BES/P
Le Président


Le: 08/05/09
Manifestation de la 1ere Journée Anti- TAZARTCHE (JAT) Fédération PNDS-TARAYYA de Cote d'Ivoire : Déclaration