Visiteurs: 203949
Aujourd'hui: 72

ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET LÉGISLATIVES - 21 FÉVRIER 2016


Votez pour MAHAMADOU ISSOUFOU

 
Président Issoufou
Le PNDS en Images
Galerie
Facebook et PNDS
Siège du PNDS
PNDS-TARAYYA Siège


613 Avenue de l’OUA
BP 10894 Niamey
République du Niger
Tél : +227 20 74 09 50
FAX : +227 20 73 41 42



AUTRES ADRESSES

 

EVENEMENT A LA UNE : Congrès Extraordinaire du PNDS - 07 Novembre 2015

  
Convocation du Congrès Extraordinaire du 07 Novembre 2015



  • - Aux Membres du Comité Central,
    - Aux Présidents des Fédérations, des Coordinations de Sections et des Sections,
    - A la Présidente Nationale de l’OFT,
    - Au Président National de l’OJT,

Lors de sa réunion du 27 Septembre 2015 et conformément à l’article 16 des statuts, le Comité Exécutif National du PNDS-Tarayya a décidé de convoquer un Congrès Extraordinaire de notre Parti pour le 07 Novembre 2015 à Niamey.

L’ordre du jour de ce congrès est : l’investiture du candidat de notre Parti aux élections présidentielles de Février 2016.

A cet effet le Comité Exécutif National vous propose la candidature du camarade Issoufou Mahamadou , comme candidat de notre Parti à ces élections.

Le président BAZOUM Mohamed


Résolutions sur le Référendum du 4 Août 2009


- Considérant le refus de M. Mamadou Tandja de respecter l’article 36 de la Constitution qui lui fait obligation de quitter le pouvoir au terme de son deuxième mandat,

- Considérant que son idée d’un référendum pour une nouvelle Constitution procède d’une manœuvre grossière en vue de contourner les dispositions des Articles 36 et 136 de la Constitution,

- Considérant l’Arrêt de la Cour Constitutionnelle du 12 Juin 2009 annulant son Décret convoquant le Référendum du 4 Août 2009,

- Considérant l’Article 115 de la constitution du 9 Août 1999 qui dispose que les Arrêts de la Cour Constitutionnelle ne sont susceptibles d’aucun recours et lient tous les pouvoirs publics et toutes les autorités administratives, civiles, militaires et juridictionnelles,

- Considérant l’article 42 de la Constitution qui dispose : est considéré comme empêchement absolu du Président de la République son refus d’obtempérer à un Arrêt de la Cour Constitutionnelle,

- Considérant le recours indû, illégitime et illégal à l’Article 53 de la Constitution au moyen duquel M. Tandja a instauré un régime d’exception,

Le 5ème Congrès Ordinaire du PNDS-TARAYYA, réuni à Niamey, le 18 Juillet 2009 :

1. déclare que la convocation du corps électoral en vertu d’un décret annulé par la Cour Constitutionnelle est un acte illégal, nul et de nul effet,

2. déclare la décision de M. Tandja Mamadou de convoquer ce référendum en vue d’une nouvelle Constitution comme un acte de haute trahison l’exposant aux poursuites prévues à l’article 118 de la Constitution,

3. demande par conséquent à tous les militants du parti et à tous les nigériens attachés au régime démocratique et soucieux de la stabilité, de la quiétude et de la prospérité du pays à se mobiliser avec détermination pour boycotter ce référendum en en compromettant l’organisation.


Fait à Niamey le 18 Juillet 2009

Le Congrès

Le: 18/07/09
MOTION D’HOMMAGE A ADAMOU MOUMOUNI DJERMAKOYE


- Considérant le rôle éminent joué par M. Adamou Moumouni Djermakoye, Président Fondateur de l’ANDP- Zaman Lahiya sur la scène politique de notre pays,

- Ayant en mémoire son engagement constant pour la défense de la démocratie et de la paix au Niger,

- Ayant surtout en mémoire la force de son engagement au sein du Front pour la défense de la démocratie (FDD), dont il était l’artisan et le ciment,

- Considérant les circonstances sublimes de sa mort, à l’issue d’une marche dédiée à la démocratie et juste avant de prendre la parole pour professer un message de patriotisme et de paix,

- Considérant par ailleurs les liens d’affection sincère qui l’ont toujours attaché à Mahamadou Issoufou,

Le 5°- Congrès Ordinaire du PNDS-Tarayya réuni à Niamey le 18 Juillet 2009 rend un hommage appuyé au Président Djermakoye, dont il salue la mémoire.

- Présente ses condoléances les plus émues à sa famille,

- et présente enfin ses encouragements à l’ANDP- Zaman Lahiya, tout en lui témoignant son amitié et sa solidarité.

Fait à Niamey le 18 Juillet 2009

Le Congrès

Le: 18/07/09
Motion de soutien de la Section PNDS de Paris (5ème Congrès du PNDS TARAYYA - 18 Juillet 2009)

A l’occasion des assises du 5e congrès statutaire du parti, la Section PNDS TARAYYA de France exprime sa solidarité et apporte son soutien indéfectible aux camarades congressistes.

Tout en souhaitant plein succès à vos travaux :

La section de France réaffirme son soutien au Président Mahamadou Issoufou et aux instances dirigeantes du PNDS TARAYYA. Elle renouvelle son engagement sans faille aux orientations politiques du Parti et son attachement aux idéaux et aux valeurs de démocratie, de justice sociale, de solidarité et de progrès inscrites au cœur du projet politique du Parti ;

[Lire la suite...]

Le: 17/07/09
Déclaration des Fronts et Mouvement opposés à la tenue du référendum du 04 août 2009

- Considérant la décision unilatérale du Président de la République Mamadou Tandja, de convoquer le référendum du 04 août 2009, sans aucune tentative de dialogue, ni de concertation ou de consultation avec les Institutions et Organes Nationaux compétents ayant pourtant fait leur preuve au cours de ces dix (10) dernières années dans les résolutions de conflits ;

- Considérant le refus manifeste du Chef de l’Etat d’obtempérer à l’arrêt de la Cour Constitutionnelle en date du 12 juin 2009 annulant le décret présidentiel portant convocation du corps électoral pour le 04 août 2009 en vue de la tenue d’un référendum sur un projet de Constitution pour une 6ème République ;

[Lire la suite...]

Le: 16/07/09
Communiqué Commun de presse - Cote d'Ivoire - 15 Juillet 2009

En attendant les résultats des rencontres des organisations engagées dans la défense des acquis démocratiques au Niger, le collectif des partis politiques nigériens en Côte d’Ivoire opposés à la tenue du référendum réuni en assemblée générale extraordinaire le mardi 14 juillet 2009, demande à tous leurs camarades au Niger, d’empêcher par tous les moyens la matérialisation de la décision illégale qu’est l’organisation du référendum. C’est un devoir citoyen.

[Lire la suite...]

Le: 15/07/09
FRONT POUR LA DEFENSE DE LA DEMOCRATIEF.D.D.
Déclaration des femmes FDD du 15 Juillet 2009


- Considérant les violations répétées de la Constitution du 9 Août 1999 par Mr Tandja Mamadou en décidant de ne pas respecter l’article 36 qui l’oblige à quitter le pouvoir au terme de son 2e mandat en Décembre 2009,

- Considérant son refus d’obtempérer à l’arrêt de la Cour Constitutionnelle qui annule son décret convoquant un référendum le 4 Août 2009,

- Considérant la requête de Mr Tandja Mamadou à la Cour Constitutionnelle lui demandant la non existence de son propre arrêt,

- Considérant l’utilisation de l’article 53 pour s’octroyer les pouvoirs exceptionnels sans que les conditions ne soient remplies, ni par la forme ni par le fond,

[Lire la suite...]

Le: 15/07/09
Interpellation du Vice Président du PNDS-TARAYYA, Bazoum Mohamed - 14 Juillet 2009

Le 14 Juillet 2009, dans l'après-midi, le Vice Président du parti, le camarade Bazoum Mohamed a fait l'objet d'une interpellation par la gendarmerie, à la suite d'une intervention qu'il a faite sur la télévision Dounia.

Il a été relâché le meme jour, aux environs de 17 h 30.

Le: 14/07/09
DECLARATION DU FRONT POUR LA DEFENSE DE LA DEMOCRATIE ( FDD) du 10 Juillet 2009


Le 06 Juillet dernier était la date limite de dépôt des dossiers de candidature pour les élections législatives anticipées du 20 Août 2009. Les partis politiques avaient tenté, en vain, de déposer leurs dossiers et n’ont pu que constater, par voie d’huissier, le refus des autorités administratives régionales à les prendre en compte, sur ordre de Monsieur Mamadou Tandja. De ce fait, celui-ci viole l’alinéa 2 de l’article 48 de la constitution du 09 Août 1999 qui dispose qu’après la dissolution de l’Assemblée Nationale: « une nouvelle Assemblée est élue quarante cinq (45) jours au moins et quatre vingt dix (90) au plus après cette dissolution »

Ainsi, Monsieur Tandja viole encore une fois de plus la constitution et donc son double serment coranique. Il n’est pas inutile de rappeler aujourd’hui, sans être exhaustif, les autres violations de la constitution par Monsieur Tanja :

[Lire la suite...]

Le: 10/07/09
 «  1  2  3 ... 13  14  15  16  17  18  19  »